SICTOM PONTAUMUR PONTGIBAUD

logo du site
  • SICTOM PONTAUMUR PONTGIBAUD
  • SICTOM PONTAUMUR PONTGIBAUD
  • SICTOM PONTAUMUR PONTGIBAUD
  • SICTOM PONTAUMUR PONTGIBAUD
  • SICTOM PONTAUMUR PONTGIBAUD
  • SICTOM PONTAUMUR PONTGIBAUD
  • SICTOM PONTAUMUR PONTGIBAUD
  • SICTOM PONTAUMUR PONTGIBAUD

Accueil du site > La prévention > Nos actions

Nos actions

Octobre 2018

Jeu concours - Gourmet bag
10 millions de tonnes d’aliments sont gaspillés chaque année en France, soit 150 kg et plus de 100€ par personne qui finissent à la poubelle.

Jeu concours GOURMET BAG

La restauration représente à elle seule, près de 14 % du gaspillage alimentaire.

Pour étendre et promouvoir cette initiative, le VALTOM organise, à l’occasion de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, un jeu concours, du 15 au 21 Octobre.

Le principe est simple : rendez-vous dans un des restaurants partenaires de l’opération (liste des restaurants participants sur valtom63.fr), prenez en photo votre facture avec votre téléphone et envoyez-la à accueil@valtom63.fr avec vos noms et coordonnées.
Un tirage au sort aura lieu en fin de semaine et vous pourrez gagner un bon de 60 € à utiliser dans un des restaurants participants à l’opération !

Restaurants participants sur le territoire :

Restaurant le Pulvert – Pulvérières (2017)
Le Montania - Volcan Sancy – Nébouzat (2017)
Auberge Le Saint Georges – Saint Georges de Mons (2017)
Lou Soleil – Les Ancizes Comps (2017)
La Chabana – Nébouzat (2018)

 

Juin 2018

Compostage de quartier à Gelles 

Mercredi 13 juin, les habitants du quartier des Prades à Gelles ont été conviés à une réunion d’information pour la mise en place d’un composteur dans leur quartier.

A l’initiative de ce projet, Jean-Luc Tourreix, conseiller municipal et délégué au SICTOM Pontaumur Pontgibaud et Brigitte Roudaire, conseillère municipale, qui en voyant l’expérimentation qui avait été faite sur la commune de Bromont Lamothe, ont demandé au SICTOM pour le développer sur leur commune.

Gaëlle Baron, chargée de prévention au SICTOM a expliqué que le site de compostage sera composé de trois composteurs, deux pour les apports de déchets organiques et un pour stocker le broyat fourni par la commune. Chaque habitant volontaire est ainsi doté d’un bioseau, qui lui permet de stocker ses déchets organiques de cuisine (épluchures, restes alimentaires d’origine végétale, marc de café, sachets de thé,…). Le geste sera simple, il suffira de les déposer dans le composteur et de les recouvrir de broyat. A l’issu de cette réunion, l’emplacement des trois composteurs a été validé et deux référents se sont portés volontaires pour vérifier les apports et brasser le compost. Un projet qui se concrétise !

S’il rencontre le succès escompté, de futures implantations pourront être développées sur d’autres secteurs de la commune.

 

Gelles

Atelier de réparation de vélo : une alternative avant de jeter !

Atelier de réparation vélos

Le SICTOM Pontaumur Pontgibaud a proposé le mercredi 6 juin à l’occasion de la semaine européenne de développement durable un atelier de réparation de vélo en partenariat avec la ressourcerie La remise.

Grâce à l’expertise d’un salarié de la ressourcerie, les habitants du territoire ont pu repartir avec un vélo réparé et des conseils pour le réparer eux-mêmes.

Une démarche qui évite un dépôt en déchèterie et préserve notre planète ! En effet, les activités de réparation contribuent au prolongement de la durée de vie des produits et participent ainsi à la réduction des consommations de ressources et de la production de déchets. Depuis le début de l’année, 23 vélos ont été valorisés par la Remise.

Pour rappel, la ressourcerie La Remise collecte des objets, en fin de vie ou d’usage, notamment grâce à un caisson de réemploi situé sur la déchèterie des Ancizes Comps. Vous pouvez y déposer : du mobilier, des jouets, de la vaisselle, des objets de décoration, des livres, des fournitures scolaires, du petit électroménager, ... en bon état, fonctionnant encore ou réparables.

réparation vélo

 

Mai 2017

Un lombricomposteur au Lycée Professionnel Agricole !

Le SICTOM Pontaumur Pontgibaud a proposé au lycée d’expérimenter le lombricompostage. Ce procédé naturel vise à réduire les déchets de l’animalerie pédagogique du lycée et permet de produit de l’engrais liquide naturel qui pourra être utilisé pour les plantes.

Le contenant se présente comme un container avec plusieurs étages séparés par des grilles et est équipé d’un robinet. 5kg de vers sont alimentés par des déchets organiques comme les épluchures de légumes, de fruits, avec un peu de papier journal et du carton. Quelques semaines plus tard tout sera transformé en compost.

Lombricomposteur

Vers du lombricomposteur

2017

Compostage à l’école Robert Bresson à Bromont Lamothe 

L’école publique Robert Bresson de Bromont-Lamothe a reçu le 1er prix de l’Académie des Sciences pour le travail réalisé sur "Le recyclage des déchets organiques : les bio-déchets". Dans ce cadre, le SICTOM a fi nancé une partie du transport des élèves à Paris pour leur permettre d’obtenir leur récompense en janvier dernier. Pour poursuivre cette démarche, le SICTOM a proposé à l’ensemble des classes des animations autour du tri des déchets et du compostage.

Afin de pouvoir dimension la taille du composteur mais également faire prendre conscience aux enfants ce qu’ils gaspillent, des pesées ont eu lieu début juin. Jusqu’à la fi n de l’année les élèves déposent chaque jour en fin de repas, les restes alimentaires compostables dans un composteur en bois.

Ecole Bromont

Composteur grande capacité à Pontaumur : EHPAD, Lycée, Collège

La commune engagée dans le dispositif Organicité du VALTOM a mis en place avec le lycée professionnel Agricole et l’EPHAD des Roches le compostage des déchets organiques.
Au total, avec les déchets des espaces verts, ces deux établissements produisent près de 30 tonnes de biodéchets par an.
Grâce au compostage, ces déchets sont traités sur place et le compost produit est valorisé dans les espaces verts de la commune. Une démarche exemplaire qui répond aux exigences réglementaires qui oblige un tri à la source des biodéchets pour les gros producteurs (plus de 10 tonnes). Une obligation qui va se généraliser d’ici 2025 à tous, y compris pour les habitants.

 

Pontaumur

2016

Premier compostage de quartier à Bromont Lamothe 

Trois sites de compostage ont été installés dans le quartier de la Croix de Set à Bromont Lamothe le 10 juin dernier.
Ces sites définis avec les habitants sont composés chacun de 3 composteurs en bois :
• 2 bacs pour les apports de déchets fermentescibles et la maturation (ou
transformation) du compost,
• 1 bac pour la matière carbonée (broyat ou feuilles)

A la différence du compostage individuel et pour le bon déroulement du projet, un habitant, un pour chaque site, s’est porté volontaire pour être référent afin de s’assurer du bon fonctionnement des composteurs ainsi que de l’approvisionnement en matière carbonée.

La réussite de ce projet implique :
• l’engagement de la commune sur des actions visant à réduire la quantité de déchets produits sur son territoire,
• l’accompagnement du SICTOM et de spécialistes, Pierre FELTZ et Charles BRAULT.
• la motivation des habitants du quartier.

Cette démarche innovante a pour objectif de réduire la quantité et le
coût de gestion des déchets, et permet d’impliquer collectivement les habitants dans un geste environnemental tout en créant du lien social.

Cette action mobilise plus de 25 foyers volontaires et permettra de détourner 3 tonnes de biodéchets par an.

Croix de set

2015

Réduction des biodéchets sur la commune de Saint Georges de Mons : mise en place de composteurs grande capacité

A la cuisine centrale

Chaque semaine, la cuisine centrale prépare environ 1 240repas (école, repas à domicile). Avec la mise en place d’un composteur, 4 à 5 tonnes par an de biodéchets (restes de préparation de repas, restes alimentaires) ne finissent plus dans la poubelle à ordures ménagères. En complément de ce projet, l’école de Saint Georges de Mons s’est inscrite au dispositif « Établissements témoins » proposé par le VALTOM (établissements témoins) Deux classes ont pu bénéficier d’animations sur le thème du gaspillage alimentaire et du compostage.

cuisine centrale

Au SUPER U 

Depuis cet été, Le Super U de Saint Georges de Mons composte les fruits et légumes abimés grâce au partenariat mis en place avec le SICTOM Pontaumur Pontgibaud et la mairie de Saint Georges de Mons.
Cette action a été développée, suite à la volonté de la Mairie de Saint Georges de Mons de minimiser la production des déchets organiques sur sa commune et de valoriser localement cette ressource.
Ce sont donc plus de 5 tonnes de fruits et légumes abimés qui, au lieu d’être jetés aux ordures ménagères, restent ainsi sur place pour être transformés en compost.

SUPER U

 

Gestion des déchets verts : mutualisation d’un broyeur à végétaux 

Afin de diminuer la production de déchets verts sur le territoire, le SICTOM a souhaité acquérir un broyeur à végétaux. Celui-ci sera mis à disposition, dans un premier temps, aux services techniques des communes adhérentes, dans le but d’encourager la pratique du paillage et du compostage réduisant les apports de déchets verts en déchèterie et l’utilisation de produits phytosanitaires. Branches et branchages seront ainsi traités sur place, limitant les transports. Le SICTOM pourra également produire du broyat avec les branchages des déchèteries pour les composteurs collectifs installés sur le territoire (EHPAD, cuisine centrale…) et pour vos jardins.

Broyeur

 

2014

Sensibilisation à la lutte contre le gaspillage alimentaire

Le SICTOM a organisé une animation avec la préparation de 35 litres de soupe sur les foires de Pontgibaud et de Giat, en partenariat avec ROUL’ MA SOUPE et les supermarchés locaux : Simply Market à Pontaumur, Petit Casino et Carrefour Market à Pontgibaud et Spar à Giat.
Le but était de montrer qu’avec des aliments plus commercialisables, on pouvait préparer des recettes simples et éviter qu’ils ne terminent à la poubelle.

Roul ma soupe

 

2013

Développpement du compostage et d’autres formes de prévention des déchets au Hameau de gîtes de La Chazotte à SAINT JAQUES D’AMBUR

Des vacances zéro déchets au hameau de gîtes de la Chazotte à SAINT JACQUES D’AMBUR

Après un appel à candidatures lancé au mois de mai dernier aux quelques 90 campings et gîtes du territoire (publics et privés), le SICTOM Pontaumur Pontgibaud a fait le choix de retenir la candidature du Syndicat Intercommunal de la Retenue des Fades Besserve (SIRB). Ce hameau de gîtes composé de 14 chalets a réalisé 1 200 nuitées en 2012.

Avant de mettre en place des actions concrètes, il a été nécessaire de réaliser un diagnostic, permettant ainsi de mettre en évidence un certain nombre d’action à mettre en oeuvre, et ce en accord avec le SIRB. Voici une liste des actions qui ont pu être mises en place dès cette saison :

  • Compostage avec mise à disposition de bioseaux aux vacanciers pour trier leurs déchets organiques,
  • Mise à disposition de produits d’entretien, de lessive éco labellisés,
  • Fourniture de kits d’accueil contenant un éventail de produits éco-labellisés pour les locataires des gîtes,
  • Installation d’une signalétique « déchets » adéquate sur le site avec traduction en Allemand, Anglais et Néerlandais,
  • Mise à disposition de documents d’informations sur le compostage et les éco gestes en vacances traduits en 3 langues,
  • Installation de bacs jaunes de proximité pour le tri des emballages recyclables avec fourniture de sacs de pré-tri pour les chalets,
  • Récupération du pain dur.

Sur 6 semaines cet été, 270 kilos de matières organiques ont pu être ainsi compostées, avec un taux de participation estimé à 63%.

En rapportant ces données aux nombres de nuitées annuelles de 2012, on estime que plus de 860 kilos pourraient être compostés dès l’an prochain sur ce site.

Dans le cadre de ce projet, le SICTOM a pris à sa charge l’ensemble du dispositif, que ce soit le diagnostic, la formation des agents du SIRB, l’accompagnement méthodologique et technique, la signalétique, les outils de communication « déchets » traduits en 3 langues ainsi que la fourniture de certains équipements comme les « kits d’accueil » remis à l’arrivée des vacanciers et les produits d’entretiens éco-labellisés.



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP